L'Inde découvre les hypermarchés

Le premier hypermarché indien vient d\'ouvrir à Bangalore, au sud de l\'Inde.
Le premier hypermarché indien vient d'ouvrir à Bangalore, au sud de l'Inde. (FTV)

C'est une révolution en Inde. Le groupe Auchan vient d'ouvrir le premier hypermarché du pays à Bangalore. Les autres géants de la distribution vont suivre, ce qui provoque la colère des petits commerçants et l'inquiétude de leurs salariés. L'enjeu est de taille, il s'agit de partager un marché de 350 milliards d'euros.

A l'heure actuelle, le commerce de détail en Inde repose sur les kiranas. Des échoppes familiales où l'on trouve de tout., à la fois des produits de bazar et de la nourriture. Elles sont un des piliers du pays, symboles de tradition et grandes pourvoyeuses d'emplois. Mais les temps changent, et le gouvernement indien de Manmohan Singh mène une politique de réformes libérales. Il vient d'ouvrir les portes du commerce de détail aux géants mondiaux,  Walmart, Carrefour, Auchan et les autres. Des groupes qui visent à terme de conquérir la moitié du marché.

Face à la réduction de sa croissance économique, le gouvernement indien espère que la grande distribution va relancer l'activité, juguler l'inflation et créer huit millions d'emplois. Une vision dénoncée par les petits commerçants qui annoncent des fermetures de kiranas par milliers et des millions de chômeurs. Même les responsables de magasins plus huppés craignent l'efficacité de ces grands groupes.

Et puis, il y a la cohorte de ces invisibles, qui vivotent en vendant des bricoles sur les marchés. Leurs clients risquent de se faire rare. L'Inde grogne donc, sans doute aussi  parce que l'arrivée de ces mastodontes sonne une mutation de la société qui n'est pas souhaitée.

[{iframe:http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7344c194a6f677b000072a/508f900906361d1c44001280?auth=1667049601-0-gu7la6wc-ad23224128868f29197635fa1fdb11d9&w=640&h=360}]

Reportage France 2, Pierre Monégier

Vous êtes à nouveau en ligne