Inde : un illusionniste rate son tour de magie inspiré d'Houdini et meurt dans le Gange

Un batelier traverse le Gange à Allahabad (Inde), le 1er novembe 2016. 
Un batelier traverse le Gange à Allahabad (Inde), le 1er novembe 2016.  (RITESH SHUKLA / NURPHOTO / AFP)

"Si j'arrive à me libérer, ce sera magique. Si je n'y arrive pas, ce sera tragique", avait déclaré Chanchal Lahiri, avant de se faire immerger enchaîné dans le Gange. 

Le corps d'un illusioniste indien, qui s'était fait immerger dans le Gange enchaîné pour prouver qu'il pouvait s'évader rapidement, à la manière du magicien américain Harry Houdini, a été retrouvé dans le fleuve lundi 17 juin, a annoncé la police.

Chanchal Lahiri, connu sous son nom de scène "Jadugar Mandrake" (Le magicien Mandrake), était porté diparu depuis dimanche. Il avait été plongé dans le fleuve par une grue devant des membres de sa famille, les médias et des policiers réunis sur les berges. Mais l'homme de 40 ans n'était pas remonté et les autorités avaient alors lancé des recherches.

Sorti d'une cage de verre il y a 21 ans

Avant sa tentative, Lahiri avait expliqué à l'AFP qu'il avait réussi ce même tour dans une version plus difficile il y a 21 ans, au même endroit. "J'étais enchaîné à l'intérieur d'une cage de verre et on m'a jeté à l'eau depuis le pont Howrah. Je n'ai mis que 29 secondes à ressortir", avait-il déclaré. Chanchal Lahiri avait retenté l'évasion de la cage de verre en 2013, mais s'était fait agresser par le public qui avait pu voir la porte que comportait la cage.

L'illusioniste avait toutefois reconnu que ce nouvel essai serait plus difficile. "Si j'arrive à me libérer, ce sera magique. Si je n'y arrive pas, ce sera tragique". Le magicien ayant inspiré son tour, Harry Houdini, était un cascadeur américain d'origine hongroise, célèbre notamment pour un exploit en 1912 à New York, où il s'était libéré de ses liens alors qu'il était immergé dans l'East river. 

Vous êtes à nouveau en ligne