Inde: le village qui chante

France 24

A Kongthong, dans un village au nord de l'Inde, les habitants ne s'appellent pas pas par leurs prénoms mais en chantant. Une tradition vieille de 4 siècles. 

Dans ce village indien, les habitants s'appellent en chantant ou en sifflant. Ce n'est pas une chanson d'écolier, qu'entonnent ces enfants du village de Kongthong, au nord de l'Inde. Mais bien leurs "prénoms". Ici, les 700 habitants ont tous une mélodie attitrée, inventée à leur naissance.

 Phlimsibon Khongjee, habitante de Kongthong 

"Si nous appelons les gens par leurs prénoms ils peut y avoir confusion. parce que parfois ce n'est pas une seule personne qui est concernée. Alors qu'avec les chansons, c'est beaucoup plus clair".

Une tradition qui date de près de quatre siècles.
Chaque chanson a une version courte ou longue.
Ces "chansons prénoms" sont un symboles de l'amour maternel, selon les villageois.

 Rothell Khongsit, chef de la communauté de Kongthong community :

"Si ma mère n'est pas énervée elle m'appelera en chantant, ou jsute en sifflant. Mais si elle m'apelle par mon prenom je saurais tout de suite que quelque chose ne va pas".

Cette coutume ancestrale, perdure, malgré l'arrivée de la modernité : l'électricité et le portable, dans cette contrée reculée. Bien souvent, les villageois préfèrent encore s'appeler en chantant, plutôt qu'au téléphone.

Vous êtes à nouveau en ligne