Inde : jauni par la pollution, le dôme du Taj Mahal va se refaire une beauté

Le Taj Mahal, au bord de la rivière Yamuna, le 21 septembre 2011 à Agra (Inde).
Le Taj Mahal, au bord de la rivière Yamuna, le 21 septembre 2011 à Agra (Inde). (GAVIN HELLIER / ROBERT HARDING PREMIUM / AFP)

Le marbre blanc du dôme est victime de la pollution et des crottes d'un insecte qui pullule dans les environs.

Même les merveilles ont besoin de se refaire une beauté. Le Taj Mahal, à Agra (Inde), va ainsi faire l'objet d'une rénovation, afin de retrouver son lustre d'antan. Le bulbe de marbre blanc souffre en effet de la pollution, qui l'a teinté de jaune au fil des ans. Mais le mausolée moghol souffre également des crottes d'un insecte qui pullule dans la rivière voisine. Le Taj Mahal sera placé sous des échaufaudages afin d'être recouvert de boue courant 2017, ont indiqué les autorités archéologiques indiennes.

Le chantier pourrait durer six mois

La rénovation du dôme "fait partie du processus de nettoyage à la boue qui se déroule actuellement sur le mur est du mausolée principal du Taj", a déclaré Bhuvan Vikram, de l'Archaelogical Survey of India (ASI). Le technique implique de recouvrir la surface d'une fine pellicule de boue (2 millimètres), puis de laisser sécher pour que la boue absorbe les impuretés. Cette couche est ensuite enlevée en frottant doucement avec des brosses et de l'eau distillée. A la faveur d'un chantier engagé en avril 2015, trois des quatres minarets du mausolée ont déjà été restaurés avec cette technique de nettoyage. Le chantier du dôme débutera après la rénovation du dernier, sans doute en avril.

Les autorités n'ont pas précisé la durée du chantier du dôme, mais selon le quotidien Times of India (en anglais), il pourrait durer jusqu'à six mois. "Cela prendra du temps mais nous allons faire tout notre possible pour réduire la durée des travaux", a déclaré un responsable de l'ASI. Les échafaudages, eux, resteront sans doute installés pendant toute une année. En attendant, les amateurs de selfies devront se contenter de cartes postales.

Vous êtes à nouveau en ligne