Inde : huit alpinistes portés disparus sur un sommet de l'Himalaya

Des sommets de l\'Himalaya, Trishul , Nanda Devi et Chaukhamba en Inde, le 8 mars 2019.
Des sommets de l'Himalaya, Trishul , Nanda Devi et Chaukhamba en Inde, le 8 mars 2019. (VISHAL BHATNAGAR / NURPHOTO / AFP)

Il s'agit de quatre Britanniques, deux Américains, un Australien et un Indien. Ils s'étaient attaqués à l'arête est de la Nanda Devi, haute de 7 826 mètres.

Des dizaines de secouristes sont, samedi 1er juin, à la recherche de huit alpinistes —quatre Britanniques, deux Américains, un Australien et un Indien— portés disparus sur la deuxième plus haute montagne de l'Inde, la Nanda Devi (7 826 m). D'après l'agence Reuters, les autorités redoutent que le groupe ait été pris dans une avalanche. La cordée, conduite par le Britannique Martin Moran, qui a déjà escaladé avec succès cette montagne plusieurs fois, devait gravir l'arête est de la Nanda Devi, proche de la Chine, et revenir à leur camp de base le 26 mai.

Le mauvais temps ralentir les secours

"Nous avons mobilisé des ressources pour les localiser quand ils ne sont pas retournés au camp, et le mauvais temps ralentit les opérations", a indiqué un responsable local. De fortes pluies et des chutes de neige qui ont duré une semaine dans la région ont rendu difficile la surveillance aérienne.

Depuis la libéralisation de l'ascension des sommets de l'Himalaya, dont l'Everest, par les autorités népalaises dans les années 1990 et le développement d'expéditions commerciales, le nombre d'alpinistes sur les parois s'est multiplié. Sept personnes sont mortes depuis le début de la saison sur l'Everest.

Vous êtes à nouveau en ligne