Inde : flambée de violences communautaires meurtrières

franceinfo

Le Premier ministre indien est rattrapé par les violences communautaires qui ont fait 27 morts à New Delhi après sa lune de miel avec Donald Trump et son voyage à grands frais. Narendra Modi appelle au calme mercredi 26 février.

La police antiémeutes quadrille les quartiers populaires des faubourgs de New Delhi (Inde). Après deux jours de violences intercommunautaires, le calme est revenu mercredi 26 février. Mais dans les rues, les scènes de chaos vécu par les habitants encore traumatisés sont toujours bien visibles. "On a vu la mort devant nos portes", affirme un Indien. Les heurts ont opposé partisans et opposants d'une loi controversée sur la citoyenneté jugée discriminatoire par les musulmans indiens. Au moins 27 personnes ont été tuées.

Des lynchages

Des groupes hindous armés de barres de fer et de bâtons ont attaqué des lieux et des personnes identifiés comme musulmans. Cette loi sur la citoyenneté est portée par le Premier ministre nationaliste Narendra Modi. Elle inquiète la minorité musulmane dans un pays où les hindous représentent 80% de la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne