En Inde, le nombre de tigres sauvages a augmenté de 30% en quatre ans (mais ils sont toujours menacés d’extinction)

Un tigre dans un zoo en Inde, le 29 juillet 2018. 
Un tigre dans un zoo en Inde, le 29 juillet 2018.  (PRAVIN BARNALE / THE TIMES OF INDIA / AFP)

D'après un recensement effectué l'année dernière, l'Inde comptait 2 967 tigres sauvages, contre 2 226 lors du précédent recensement en 2014. 

C'est une nouvelle assez rare pour être soulignée. La population de tigres sauvages en Inde a augmenté de 30% en quatre ans, selon un nouveau recensement publié lundi 29 juillet. Celui-ci, effectué l'année dernière, a déterminé que l'Inde comptait 2 967 tigres sauvages, contre 2 226 lors du précédent recensement en 2014.

"C'est une réalisation historique pour l’Inde. Nous réaffirmons notre engagement à protéger le tigre", a déclaré le Premier ministre indien, Narendra Modi, en présentant à New Delhi les résultats du All India Tiger Estimation Report 2018 (en anglais), alors que le fauve fait l'objet d'une mobilisation internationale pour éviter son extinction.

Du mieux mais pas encore au niveau de 2002

En 1900, la planète comptait plus de 100 000 tigres sauvages selon les estimations. Mais leur population est tombée à un plus bas de 3 200 félins au niveau mondial en 2010, trois sous-espèces ayant complètement disparu.Cette année-là, lors d'un sommet en Russie, l'Inde et les dirigeants de 12 autres pays abritant des tigres s'étaient engagés à doubler leur population d'ici 2022.

La population de tigres en Inde augmente régulièrement depuis 2006, année où elle avait chuté à seulement 1 411 animaux. Mais son niveau n'est pas encore remonté à celui de 2002, lorsque 3 700 de ces prédateurs vivaient en Inde, selon les estimations. Entre 2010 et 2014, la population de tigres indiens avait également grandi d'environ 30%.

Vous êtes à nouveau en ligne