De l'Inde à la Suisse, une longue marche pour la paix et le climat s'élance de New Delhi, 150 ans après la naissance de Gandhi

Organisée à l\'occasion des 150 ans de l\'anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, cette marche inédite par son ampleur est baptisée Jai Jagat 2020, \"la victoire pour tous\" en hindi.
Organisée à l'occasion des 150 ans de l'anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, cette marche inédite par son ampleur est baptisée Jai Jagat 2020, "la victoire pour tous" en hindi. (CAPTURE D'ECRAN / FACEBOOK)

Des centaines de milliers de marcheurs du monde entier sont attendus tout au long de ce périple de 9 500 km. Une action inédite pour promouvoir un autre modèle de développement. 

Les marcheurs sont plusieurs milliers à se retrouver à New Delhi en Inde mercredi 2 octobre. D'ici quelques jours, ils débuteront une longue marche pour la paix et le climat qui doit les amener jusqu'à Genève, en Suisse, le 25 septembre 2020.

Organisée à l'occasion des 150 ans de l'anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, cette marche inédite par son ampleur est baptisée Jai Jagat 2020, "la victoire pour tous" en hindi. Les organisateurs souhaitent interpeller les organisations et la communauté internationales sur la nécessité d'un autre modèle de développement. A l'heure de la crise climatique, les marcheurs veulent promouvoir "un modèle favorable à tous, une façon plus juste de vivre ensemble qui ne laisse personne au bord du chemin, un modèle qui répond aux 17 Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 des Nations Unies", expliquent-ils dans leur manifeste. 

Une marche non-violente inspirée du mouvement indien Ekta Parishad

Des dizaines d'organisations et d'associations participent à cette marche ainsi que de nombreux citoyens, parmi lesquels une cinquantaine de Français. Véronique, une mère de famille a tout quitté pour rejoindre ce périple d'un an. "Ça a été un espèce de grand déclic, et puis petit à petit je me suis dit que c'était le bon moment de la faire et que c'était une chance de me joindre à cette initiative", explique-t-elle. "Je m'engage dans ce projet pour rencontrer, pour être aussi un relai entre les différents villages, les différentes initiatives et expériences qui vont nous permettre de nous enrichir les uns les autres. Ce processus me semble être la seule solution qui nous permettra d'évoluer dans le bon sens, vers la justice sociale. Et puis c'est aussi écouter, rencontrer, échanger face à toutes ces problématiques." 

Cette initiative émane du mouvement Ekta Parishad. Né en Inde au début des années 1990 pour défendre les paysans spoliés de leurs terres, le mouvement prenait la forme de grandes marches non-violentes à travers le pays. "Cela ne suffisait pas de faire des mouvements internes à l'Inde," explique Yann Forget le co-organisateur français, "il fallait agir au niveau international."

"Les frontières ne sont que dans nos têtes"

Dans chacun des pays, les marcheurs vont ainsi organiser plusieurs actions pour faire passer leurs messages de paix et de justice. "On prévoit d'avoir des conférences pour la paix à Sarajevo, une conférence en Arménie et en Géorgie qui concernent principalement les conflits locaux" détaille Yann Forget.

Benjamin Joyeux, co-organisateur de la Jay Jagat en Suisse poursuit : "cette marche va traverser un certain nombre de zones de guerres. Rien que de marcher pacifiquement dans ces endroits-là c'est symboliquement très important pour dire qu'il y a encore toute une partie de l'humanité qui croit en la paix. Les frontières ne sont que dans nos têtes, c'est ça le message principal de cette marche." 

Au terme de leur périple de près 10 000 km à travers l'Inde, l'Iran, l'Arménie, la Géorgie, la Bulgarie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et l'Italie, les marcheurs arriveront à Genève, le 20 septembre 2020, au siège des Nations Unies. 

De l'Inde à la Suisse, une longue marche pour la paix et le climat. Un reportage de Xavier Grumeau.
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne