Inde

Des chasseurs Rafale, le 27 septembre 2015, au-dessus de la Syrie.

Inde : accord trouvé pour la vente de 36 Rafale, place aux négociations

Inde : l’armée française va défiler à l’occasion de la fête nationale indienne

Hollande veut vendre de l'énergie propre et des Rafale à l'Inde

L'Inde, un marché important pour la France

En Inde, François Hollande finalise la vente du Rafale

Un avion Rafale de l\'armée française durant un exercice aux Etats-Unis, le 15 décembre 2015.

Rafale : les négociations s'annoncent compliquées

En Inde, les négociations avancent

François Hollande en Inde : retour sur un objectif ambitieux

Inde: les Ramnamis, entre prières et tatouages

François Hollande en Inde : 36 Rafale bientôt vendus ?

François Hollande sur le perron de l\'Elysée (Paris) le 20 janier 2016.

François Hollande en Inde : la vente de 36 Rafale en jeu

Le premier ministre indien et le président français en avril 2015. L\'inde à longtemps apprécié la diplomatie non atlantiste de la France. 

Hollande en Inde : le GIGN formera les unités anti-terroristes indiennes

En Inde, attention, un selfie peut vous coûter la vie

Une procession du Vendredi Saint commémorant la crucifixion de Jésus-Christ à Amritsar, le 3 avril 2015.

En Inde, les nationalistes hindous de plus en plus antichrétiens

Capture d\'écran d\'une vidéo montrant une attaque  de léopard dans un village, le 14 janvier 2016.

VIDEO. Un léopard attaque des villageois en Inde

Laxmia Saa a été défigurée à l\'acide à l\'âge de 15 ans. Aujourd\'hui âgée de 26 ans, elle est devenue mannequin pour une marque de vêtements. 

VIDEO. Défigurée après une attaque à l'acide, une Indienne devient l'égérie d'une marque de vêtements

Capture d\'écran d\'une vidéo montrant des baleines échouées sur une plage dans le sud de l\'Inde, 11 janvier 2016.

VIDEO. Des dizaines de baleines échouées sur une plage dans le sud de l'Inde

L'armée française défilera à New Delhi pour l'une des trois fêtes nationales

Une artère de New Delhi (Inde) sous la pollution, le 1er décembre 2015.

Inde : le réseau ferroviaire saturé, les voyages se font sur les toits des trains

Ils portent des shorts kakis, des chemises blanches et des bérêts noirs... «Ils», ce sont des militants du Rashtriya Swayamsevak Sangh, littéralement le Corps national des volontaires, fondé en 1925, qui se veut la plus grande organisation religieuse du pays, avec environ 5 millions de membres. Le RSS se présente comme un mouvement culturel dédié à la protection de la culture hindoue. Mais ses détracteurs y voient une organisation antimusulmane fascisante. Il est considéré comme le mentor idéologique du parti de l\'actuel Premier ministre indien Narendra Modi, le BJP (Bharatiya Janata Party). Pour les analystes, son influence n\'a jamais aussi forte que depuis l\'élection de Modi en mai 2014. Ce dernier y a milité pendant sa jeunesse. Le RSS a été interdit plusieurs fois depuis l\'indépendance en 1947, notamment après qu\'un de ses anciens membres, Nathuram Godse, eut assassiné le Mahatma Gandhi, suspect de sympathies musulmanes, le 30 janvier 1948. Le mouvement fut aussi interdit après avoir été accusé d\'incitation à la destruction, en 1992, d\'une célèbre mosquée, la mosquée de Babri, à Ayodhya en Uttar-Pradesh (nord). L\'évènement avait entraîné de violentes émeutes, à l\'origine de la mort de quelque 2000 personnes.

LA PHOTO. Les extrémistes hindous manifestent en masse à Pune, en Inde

Des personnels de sécurité indiens montent la garde devant la base de Pathankot (Inde), visée par une attaque d\'islamistes présumés, le 2 janvier 2016.

Inde : des islamistes présumés attaquent une base aérienne près du Pakistan

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, et son homologue pakistanais, Nawaz Sharif, se tenant par la main à l\'aéroport de Lahore le 25 décembre 2015.

Inde-Pakistan : la détente, enfin?

Une femme prend un selfie avec une vache à Calcutta (Bengale-Occidental), dimanche 20 décembre 2015.

En Inde, on prend des selfies avec des vaches pour protester contre leur abattage

Le trafic des camions est à l\'origine d\'un tiers de la pollution de New Delhi. Mais faire payer une taxe aux poids-lourds s\'avère très difficile.

Pollution: les bonnes intentions de New Delhi torpillées par la réalité

Réchauffement climatique : en Inde, un archipel noyé sous les eaux

Des personnes se détendent, le 2 décembre 2015, sur les pelouses du Rajpath, à New Delhi (Inde), devant les bâtiments du gouvernement enveloppés d\'un épais brouillard.

EN IMAGES. En pleine COP21, Pékin et New Delhi suffoquent sous la pollution

Une usine de goudron rejette sa fumée toxique dans l\'air de New Delhi.

L'Inde reste accro au charbon malgré la pollution et les maladies respiratoires

Le mois de novembre 2015 a été particulièrement touché par des inondations meurtrières au sud-est du pays. Alors que des rideaux d\'eau continuent d\'arroser la région, les observateurs guettent une amélioration qui ne vient pas. «La situation est un peu sombre. Certaines zones urbaines sont complètement inondées», a constaté le 2 décembre 2015 S.P.Selvan, un haut responsable de la force de réaction aux catastrophes naturelles, qui craint l\'aggravation des choses si la pluie ne cesse pas. Les services météo semblent lui donner raison en n\'annonçant pas d\'amélioration avant 72h, dans un Etat où «les plans d\'eau sont saturés et n\'ont pas la capacité d\'(en)absorber plus».

LA PHOTO. Le sud de l'Inde sous l'eau: Modi accuse le réchauffement climatique

A Chennai, dans le sud de l\'Inde, ville qui a subi de graves inondations après des pluies torrentielles le 17 et le 18 novembre 2015, un homme aide une femme à traverser la rue 

VIDEO. A Chennai, ville indienne inondée, un homme utilise des chaises pour faire traverser une femme au sec

En Inde, un scientifique a mis au point des routes en plastique recyclé

1202122232425262728293032

Vous êtes à nouveau en ligne