Il y a un an, Philae se posait sur la comète Tchouri

(Le 12 novembre 2014, Philae s'était posé sur la comète Tchouri © MaxPPP)

Le robot Philae fête le premier anniversaire de son atterrissage sur la comète Tchouri, un exploit qui a tenu en haleine le monde entier. Muet depuis le 9 juillet, Philae n'a peut-être pas dit son dernier mot : la sonde européenne Rosetta s'est rapprochée de lui plus vite que prévu et pourrait l'aider à reprendre contact avec la Terre.

Il y a tout juste un an, le petit robot Philae expliquait sur Twitter qu'il allait pouvoir enfin "se dégourdir les jambes"

Il faut dire que son voyage sur le dos de la sonde Rosetta avait duré 10 ans. Philae s'apprêtait donc, le 12 novembre 2014, à faire tout seul la dernière étape, une petite descente de 20 km vers la comète Tchouri.

A LIRE AUSSI ►►► Philae : un grand succès et quelques soucis

Problème : l'atterrissage ne s'est pas passé comme prévu, le petit robot n'ayant pas réussi s'agripper au sol. Après avoir rebondi trois fois, Philae s'est retrouvé coincé contre un rocher, un "pied" en l'air. Ses panneaux solaires étant mal éclairés, les batteries se sont déchargées au bout de 60 heures. 

Philae pourrait sortir de son silence

Mais Philae est toutefois parvenu à envoyer quelques informations recueillies pendant ses deux jours et demis de travail. Il a en particulier repéré sur la comète plusieurs molécules organiques. Malheureusement, il n'a pas pu forer le sol. Le 13 juin dernier, Philae s'est finalement réveillé, il est entré en contact avec la sonde Rosetta et a envoyé ses données vers la Terre. Mais il est de nouveau muet depuis le 9 juillet

A LIRE AUSSI ►►► Philae découvre "des briques de vie" sur la comète Tchouri

Lundi dernier, Rosetta est revenue à 200 km de la comète. Un an après l'atterrissage de Philae, les ingénieurs espèrent bien que la sonde pourra de nouveau capter son signal. 

Encore de nombreuses découvertes à venir 

Le monde s'est donc pris d'affection pour l'histoire et l'aventure de Philae, mais Serge Brunier, spécialiste de l'astronomie et de l'Espace, journaliste à Sciences et Vie, souligne que la sonde Rosetta est plus importante que le petit robot : "La mission principale de Rosetta, c'était d'abord d'arriver à la comète, de l'étudier, et c'est exactement ce qui s'est passé !"

"Pendant 12 ans, la sonde a parcouru plus de sept milliards de kilomètres à travers le système solaire. C'est un exploit." (Serge Brunier) 

Et les données transmises par Rosetta sont d'une valeur inestimable, ajoute le journaliste. "On voit en direct, jour après jour, l'évolution d'une comète." 

Serge Brunier : "Cet astre (Tchouri) est apparu avec le système solaire, il y a quatre milliards et demis d'années, et il est pratiquement intact."
--'--
--'--
Invité sur France Info, le planétologue et directeur de recherches au CNRS, François Forget, confirme : "Philae n'est qu'une petite composante de cette grande mission qu'est Rosetta. L'essentiel de la recherche est faite par la sonde qui continue à tourner et à accompagner la comète." 

François Forget : "L'avenir est riche. On va pouvoir s'approcher de plus en plus de la comète. Dans un an, on va même essayer de poser l'ensemble de la sonde Rosetta sur Tchouri !"
--'--
--'--