Hosni Moubarak et sa famille proche sont interdits de quitter le pays et leurs avoirs en Egypte sont gelés

Le président égyptien Hosni Moubarak assiste à une réunion au Caire, le 8 février 2011.
Le président égyptien Hosni Moubarak assiste à une réunion au Caire, le 8 février 2011. (AFP - Khaled Desouki)

Outre le président, qui a démissionné le 11 février, la requête de la justice égyptienne concerne son épouse Suzanne, ses deux fils, Alaa et Gamal, et leurs épouses Heidi Rasekh et Khadiga al-Gammal.L'Egypte avait annoncé le 21 février dernier, avoir demandé le gel des avoirs à l'étranger de l'ex-président et de sa proche famille.

Outre le président, qui a démissionné le 11 février, la requête de la justice égyptienne concerne son épouse Suzanne, ses deux fils, Alaa et Gamal, et leurs épouses Heidi Rasekh et Khadiga al-Gammal.

L'Egypte avait annoncé le 21 février dernier, avoir demandé le gel des avoirs à l'étranger de l'ex-président et de sa proche famille.

"L'ancien président Hosni Moubarak et sa famille sont interdits de déplacements par l'Egypte durant l'examen de plaintes déposées à leur encontre, a annoncé lundi un porte-parole du parquet égyptien.

Un gel des avoirs de la famille Moubarak a en outre été ordonné, a ajouté ce porte-parole, Adel el Saïd, qui n'a pas précisé la nature des plaintes déposées contre le président égyptien.

Depuis la chute du président, l'Egypte a par ailleurs lancé de nombreuses opérations judiciaires contre des personnalités politiques et économiques proches de l'ancien pouvoir, en invoquant le plus souvent des accusations de corruption ou de fraude.

Dimanche, la justice égyptienne a annoncé que l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli allait être jugé à partir du 5 mars pour blanchiment d'argent.

Ce procès, tout comme ceux des anciens ministres du Tourisme Zoheir Garranah et de l'Habitat Ahmad al-Maghrabi et de l'homme d'affaires Ahmad Ezz, un proche de Gamal Moubarak, se déroulera devant le tribunal pénal du Caire.

Les quatre hommes, dont les comptes ont été gelés, avaient été interdits de sortie du territoire égyptien avant d'être placés en détention provisoire.

Moubarak, invisible depuis son départ du Caire

Depuis qu'ils ont quitté la capitale égyptienne pour Charm el-Cheikh à la suite de la révolte populaire de 18 jours, ni Hosni Moubarak, ni les membres de sa famille proche n'ont fait aucune apparition publique.

Lire aussi

>>