Horst Faas, photographe de la guerre du Vietnam, est mort

Le photographe allemand Horst Faas au Vietnam, en 1967.
Le photographe allemand Horst Faas au Vietnam, en 1967. (AP / SIPA)

Il est décédé jeudi à l'âge de 79 ans. Ce photojournaliste allemand a été récompensé deux fois par un prix Pulitzer.

Son objectif a capté la guerre du Vietnam pendant douze ans. Le photographe allemand Horst Faas, récompensé deux fois par un prix Pulitzer, est décédé jeudi 10 mai, a annoncé l'agence de presse Associated Press (AP), pour laquelle il avait travaillé pendant près de cinquante ans.

Le photographe Horst Faas en reportage avec les troupes vietnamiennes dans les plaines de roseaux inondées, le 11 mai 1965.
1/3
Le photographe Horst Faas en reportage avec les troupes vietnamiennes dans les plaines de roseaux inondées, le 11 mai 1965.
AP / SIPA

Horst Faas, décédé à l'âge de 79 ans, était le photographe qui a couvert la guerre du Vietnam le plus longtemps, de 1962 à 1974, comme chef de la photo pour l'agence américaine en Asie du Sud-Est. Il y avait d'ailleurs été grièvement blessé en 1967.

Il avait été distingué par un premier Pulitzer en 1965, pour sa couverture photo de cette guerre. En recevant ce prix, il avait expliqué que son travail avait consisté à "enregistrer les souffrances, les émotions et les sacrifices des Américains et des Vietnamiens dans ce petit pays lointain taché de sang".

Un 2e Pulitzer pour sa couverture du conflit au Bangladesh

C'est lui qui avait pris la décision de passer sur le fil d'AP, en juin 1972, la fameuse photo du photojournaliste Ut Cong Huynh, montrant une petite Vietnamienne grièvement brûlée, courant nue sur une route pour fuir une attaque américaine au napalm. Cette photo, également récompensée par un Pulitzer, a fait le tour du monde. Certains collègues de Faas avaient estimé qu'elle ne devait pas passer sur les fils de l'agence, car l'enfant était nue.

Horst Faas a reçu un deuxième Pulitzer en 1972, pour sa couverture du conflit au Bangladesh, avec un autre photographe d'AP, Michel Laurent, pour leur série "Mort à Dacca". Durant sa carrière, Horst Faas avait aussi reçu le prix Robert Capa en 1997 et le prix Erich Salomon en 2005. Il était tombé malade à Hanoï en 2005, devenant paralysé de la taille aux pieds. Sa santé s'était ensuite sérieusement détériorée fin 2008. Il était hospitalisé depuis le mois de février.