Hollande et Obama vont "intensifier les frappes en Syrie et en Irak" contre Daech

("Nous sommes tous Français", a lancé Barack Obama © REUTERS/Carlos Barria)

Lors d'une conférence de presse commune mardi à la Maison-Blanche, les deux dirigeants se sont dits "unis" dans la lutte contre Daech, onze jours après les attentats de Paris. Les frappes en Syrie et en Irak vont être intensifiées et "se feront au cœur même des villes occupées par Daech contre des centres de commandement et de formation", a précisé François Hollande.

"Nous avons décidé d'intensifier nos frappes en Syrie, comme en Irak, d'élargir leur portée, de renforcer les échanges de renseignement sur les cibles qui sont visées" , a déclaré mardi François Hollande lors d'une conférence de presse commune avec Barack Obama. Il a affirmé également que la France et les Etats-Unis étaient déterminés à "soutenir tous ceux qui combattent au sol" les djihadistes de Daech.

Ces frappes "se feront au cœur même des villes occupées par Daech, contre des centres de commandement, de formation" , a ajouté le chef de l'Etat. 

François Hollande a aussi jugé "urgent de fermer la frontières entre la Syrie et la Turquie pour qu'aucun terroriste ne vienne en Europe pour perpétrer des actes barbares" . Il a appelé de ses voeux un renforcement des échanges d'informations entre alliés, ce que Barack Obama lui a promis. 

"Nous sommes tous Français ", a déclaré Obama

"Les Etats-Unis vont rapidement partager leurs renseignements avec la France" , a déclaré le président américain, qui s'est également brièvement exprimé en français. "Nous sommes tous Français" , a-t-il lancé. Pour lui, "l'Etat islamique recule en Syrie et en Irak sous les frappes de la coalition, il faut accélérer le rythme".

Sur le plan politique, François Hollande a appelé à construire une "transition politique crédible" en Syrie, ce qui revient selon lui à établir "un calendrier précis permettant un cessez-le-feu et l'ouverture d'un processus conduisant au départ de Bachar al-Assad" , le président syrien.  

Vous êtes à nouveau en ligne