Hollande à la tribune de l'ONU souligne l'urgence d'"agir" en Syrie et au Sahel

(Mike Segar Reuters)

Le président français, prenant la parole pour la première fois devant l'Assemblée générale des Nations Unies, a appelé à la protection des "zones libérées de Syrie" et s'est engagé à soutenir une résolution de Conseil de sécurité "pour permettre au Mali de retrouver son intégrité territoriale".

Syrie

"La première des urgences s'appelle la Syrie , a déclaré le chef de l'Etat. 30.000 morts depuis 18 mois. Combien de morts faudra-t-il attendre pour que l'ONU réagisse ? " François Hollande a donc appelé l'ONU à protéger "les zones libérées " de Syrie et assurer une aide humanitaire pour les réfugiés. "Le régime syrien ne retrouvera jamais sa place dans le concert des nations ", a-t-il déclaré. Aussi la France, a-t-il répété, s'engage à "reconnaître le gouvernement provisoire, représentatif de la nouvelle Syrie libre, lorsqu'il sera formé ".

L'Iran, le conflit israélo-palestinien et le Mali

"L'autre urgence, c'est de lutter contre la plus grave des menaces : la prolifération des armes nucléaires ", a déclaré le président français, ajoutant que la France était prête à prendre de "nouvelles sanctions " contre l'Iran. 3e urgence : "Résoudre le conflit israélo-palestinien " et assurer la coexistence de deux Etats, a-t-il expliqué. La dernière urgence, a-t-il déclaré enfin, "c'est le Sahel ". "La situation d'occupation par des groupes terroristes est inacceptable ". Il s'est engagé à soutenir une résolution du Conseil de sécurité "pour permettre au Mali de retrouver son intégrité territoriale " et, a-t-il ajouté, "la France soutiendra toutes les initiatives permettant que les Africains eux-mêmes règlent cette question ". Le Mali est un dossier prioritaire de la diplomatie française.

Taxe sur les transactions financières

François Hollande a également relancé cette idée d'une taxe sur les transactions financières. Notamment pour financer le développement. et la lutte contre les fléaux sanitaires :"Ce serait un bel exemple de ce que j'appelle la mondialisation de la solidarité ". 

Réforme de l'ONU

François Hollande, dès le début de son intervention, a appelé à la réforme des Nations Unies, par l'élargissement notamment de l'institution à de nouveaux pays. Il s'est dit en particulier favorable à "la présence accrue de l'Afrique, y compris parmi les membres permanents ".

Dépénalisation de l'homosexualité

Parmi les autres sujets évoqués lors de son intervention, François Hollande a plaidé pour la dépénalisation de l'homosexualité au niveau mondial, sujet rarement abordé par un chef d'Etat dans ce genre de contexte. Le président a déclaré que la France entendait "être exemplaire pour porter les libertés fondamentales ". 
"C'est la raison pour laquelle pour laquelle la France continuera de mener tous ces combats : pour l'abolition de la peine de mort, pour lesd roits des femmes à l'égalité et à la dignité, pour la dépénalisation universelle de l'homosexualité ". 

Cette intervention avait pour but de marquer les esprits. "Je le fais avec émotion ", a déclaré le chef de l'Etat. "Je viens parler de valeurs universelles ". François Hollande élu à la tête de l'Etat français en mai dernier est un "inconnu sur la scène internationale ", selon Nicole Bacharan, politologue spécialiste des Etats-Unis, interrogée dans les DNA. Or, plus de 120 chefs d'Etat, premiers ministres et ministres vont défiler cette semaine à New York pour cette 67e session de l'Assemblée générale de l'ONU. 

Oeuvres liées

{% document %}

Vous êtes à nouveau en ligne