Haïti n'a reçu à ce jour que 10% de l'aide internationale qui lui avait été promise, 6 mois après le séisme

Une rue d\'Haïti le 26 janvier 2010
Une rue d'Haïti le 26 janvier 2010 (AFP - OLIVIER LABAN-MATTEI)

C'est ce qu'a affirmé mardi le président de la République dominicaine voisine, Leonel Fernandez, en visite à Washington."La reconstruction est toujours très lente, et les Haïtiens n'en voient pas les bénéfices", a-t-il dit, précisant que la majeure partie de l'aide internationale arrive via les ONG et n'est pas contrôlée par le gouvernement.

C'est ce qu'a affirmé mardi le président de la République dominicaine voisine, Leonel Fernandez, en visite à Washington.

"La reconstruction est toujours très lente, et les Haïtiens n'en voient pas les bénéfices", a-t-il dit, précisant que la majeure partie de l'aide internationale arrive via les ONG et n'est pas contrôlée par le gouvernement.

Pour mener à bien la reconstruction d'Haïti, il faudra encore dix ans et au moins 10 milliards de dollars, a averti Leonel Fernandez.

A New York le 31 mars, les bailleurs de fonds avaient prévu de consacrer 10 milliards de dollars à Haïti sur cinq ans pour sa reconstruction.

La République dominicaine, qui partage l'île d'Hispaniola avec Haïti, fait office de plateforme pour l'acheminement de l'aide vers le pays sinistré.

Le tremblement de terre du 12 janvier a ravagé Port-au-Prince et ses environs, tué plus de 250.000 personnes et fait 1,5 million de sans-abri dans le pays le plus pauvre du continent américain.