Pourquoi le Grexit est redouté ?

FRANCE 2

L'hypothèse d'une sortie de la Grèce de la zone euro est bien réelle. France 2 se penche sur les répercussions d'une telle issue.

Longtemps, la sortie de la Grèce de la zone euro semblait irréaliste. Ce lundi 6 juillet, au lendemain du "non" des Grecs à l'austérité européenne, le Grexit n'a jamais semblé aussi proche.

En Europe, la Grèce n'est pas un poids lourd. Elle ne représente que 2% de la richesse de la zone euro et les banques étrangères se sont retirées ces dernières années. Une sortie du pays de la zone euro ne serait donc pas désastreuse pour ses partenaires financiers.

Un risque de spéculation et de déstabilisation

En revanche, si un Grexit avait lieu, les marchés pourraient spéculer sur les prochains "maillons faibles" et faire flamber les taux d'intérêt de l'Italie ou de l'Espagne. C'est alors tout le continent européen qui serait déstabilisé.

D'un point de vue politique, les conséquences seraient encore plus dévastatrices. "Vu des États-Unis, vu de Chine, ce serait un signal de désunion assez négatif au moment où la mondialisation pousse davantage à l'union", explique à France 2 Yves Bertoncini, de l'Institut Jacques-Delors.

Inquiètes, les bourses européennes ont clôturé dans le rouge ce lundi soir. Ce n'est pas encore la panique financière, mais l'ambiance n'est pas sereine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne