Le gouvernement grec va rouvrir la télé publique ERT et réembaucher

Des manifestations devant le siège de la télévision grecque ERT, à Athènes (Grèce), le 19 juin 2013.
Des manifestations devant le siège de la télévision grecque ERT, à Athènes (Grèce), le 19 juin 2013. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Le Premier ministre, Alexis Tsipras, s'était engagé lors de sa campagne électorale à relancer le service public de radio et de télévision fermé en 2013.

La Grèce va retrouver son service public de radio et de télévision. Le gouvernement de gauche radicale Syriza a annoncé le dépôt d'un projet de loi au Parlement, le 5 mars, portant sur la réouverture de la radiotélévision publique ERT, vendredi 27 février. Sa  fermeture soudaine en 2013 par le précédent gouvernement de coalition droite-socialistes avait provoqué un émoi international.

ERT avait été remplacée un an plus tard par Nerit, un organisme qui ne comprend que 500 employés, soit moins d'un cinquième du personnel de la ERT. Entretemps, un ersatz à très faible budget, DT, avait fait office de télé publique. Le Premier ministre, Alexis Tsipras, s'était engagé lors de sa campagne électorale à rouvrir ERT.

Une possible augmentation de la redevance

Le projet de loi prévoit "le retour au travail des licenciés du 11 juin 2013 [date de la fermeture de l'opérateur] qui le souhaitent", a indiqué une source gouvernementale.  "ERT va opérer sur la base de la démocratie, afin de revaloriser le programme culturel et d'information (...) Cela ne pèsera pas sur le budget du gouvernement", a assuré la source gouvernementale.

"Le gouvernement ne se contente pas de retourner à l'ancien cadre [qui régissait ERT], il va faire face aux problèmes [de l'ancienne ERT], mais sans les initiatives inadmissibles du précédent gouvernement, comme d'imposer un écran noir", a indiqué cette source.

Quelques minutes plus tard, Nikos Pappas, conseiller du Premier ministre, Alexis Tsipras, a déclaré à la télévision que le gouvernement "n'exclut pas une augmentation de la redevance" pour financer le retour de ERT.