La Grèce décide d'effectuer tous ses remboursements au FMI fin juin

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le 22 mai 2015 à Riga (Lettonie).
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le 22 mai 2015 à Riga (Lettonie). (INTS KALNINS / REUTERS)

"Nous avons exploité une possibilité que nous donne le règlement du FMI et qui nous laissera plus de temps pour la négociation", selon une source gouvernementale grecque.

Il faudra encore attendre quelques semaines. Le gouvernement grec a demandé et obtenu, jeudi 4 juin, auprès du Fonds monétaire international (FMI), le report à la fin juin du remboursement des quatre échéances de prêts dues ce mois-ci. Le pays devait verser la première échéance vendredi, soit 300 millions d'euros. "Nous avons exploité une possibilité que nous donne le règlement du FMI et qui nous laissera plus de temps pour la négociation", a indiqué une source gouvernementale grecque.

De son côté, le FMI a annoncé dans un communiqué que la Grèce "avait informé l'institution qu'elle allait regrouper les versements dus de juin", soit 1,6 milliard d'euros, comme le prévoient les règles de l'institution : "Les pays membres ont la possibilité de demander le regroupement des multiples versements" de leurs dettes "en une seule", selon ce texte.

Athènes en pleines négociations avec ses créanciers

En difficulté financière, Athènes est en pleines négociations avec ses créanciers, l'Union européenne et le FMI, sur un accord qui permettrait de débloquer la dernière tranche des prêts internationaux au pays, soit 7,2 milliards d'euros, de quoi honorer ses dettes.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'est entretenu mercredi à Bruxelles avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, mais des divergences sont de nouveau apparues. Toutefois, Alexis Tsipras a assuré que les négociations continueraient ces prochains jours. 

Vous êtes à nouveau en ligne