La Grèce amorce une semaine sous haute tension

France 2

Après l'annonce d'un référendum et le refus de l'Eurogroupe de prolonger le plan d'aide, l'avenir de la Grèce est incertain.

 

L'Eurogroupe refuse de prolonger le plan d'aide à la Grèce et Alexis Tsipras est déterminé à aller jusqu'au bout avec son coup de poker en organisant un référendum sur les nouvelles propositions des créanciers, le 5 juillet prochain.
Dans ces conditions, quel avenir pour la Grèce ? Le détail des scénarios est envisagé avec le journaliste Julien Duperray.

Une semaine noire

Le premier risque pourrait surgir dès le lundi 29 juin : la panique bancaire. "Elle pourrait toucher la Grèce et par contagion, provoquer un vent d'affolement sur tous les marchés financiers, bourses européennes en tête", signale le journaliste de France 2.
Mardi 30 juin sera le jour du défaut de paiement. La Grèce est censée rembourser son prêt d'1,5 milliard d'euros au FMI, mais les caisses sont vides.

Le 1er juillet, la Grèce pourrait plonger dans un gouffre financier. A cette date la Bance centrale européenne n'est plus censée maintenir son aide. Le dimanche 5 juillet, les Grecs seront appelés à se prononcer sur le plan d'aide. Un "non" pourrait signer le début de la sortie du pays de la zone euro.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne