INFOGRAPHIE. Grèce : après la victoire de Tsipras, regardez la composition du nouveau Parlement

Syriza compte désormais 145 sièges à la Vouli, le Parlement grec.
Syriza compte désormais 145 sièges à la Vouli, le Parlement grec. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Le parti du Premier ministre, Alexis Tsipras, a perdu quatre sièges entre les élections de janvier et de septembre.

La victoire sans chanter. Pour la deuxième fois en 2015, le parti de gauche radicale Syriza a remporté, dimanche 20 septembre, les élections législatives en Grèce. Le Premier ministre sortant, Alexis Tsipras, conserve le pouvoir avec 35,43% des voix contre 28,30% au parti de droite Nouvelle Démocratie (ND), soit une avance de plus de sept points.

Mais le capital politique du jeune leader de 41 ans s'est érodé depuis janvier. Quelques mois et un accord européen plus tard, l'abstention est passée de 36,13% à 44%. Entre les deux élections, Syriza a perdu quatre sièges, passant de 149 à 145.

Dimanche soir, les supporteurs de la gauche radicale n'étaient d'ailleurs qu'une poignée à être descendus dans la rue pour célébrer ce succès. "Nous savons que les gens sont fatigués, nous savons que les mesures qui nous attendent demain seront difficiles, que les gens ne veulent plus d'élections, ce n'est pas un soir pour les célébrations", reconnaît Vicky Naneri, une électrice de Syriza. Sur Twitter, le vainqueur du jour a simplement lâché : "Devant nous s'ouvre la voie du travail et des luttes."

Vous êtes à nouveau en ligne