Grèce : les députés allemands adoptent l'accord avec Athènes

FRANCE 2

L'Allemagne a donné son feu vert aux négociations d'un troisième plan d'aide à la Grèce vendredi 17 juillet.

Une chancelière souriante qui reçoit des fleurs pour son anniversaire et son ministre des Finances qui doit avaler une couleuvre pour négocier encore avec Athènes. La crise grecque a ébranlé le gouvernement allemand. Le débat vendredi 17 juillet l'a encore montré, avec d'abord un rappel à l'ordre de la chancelière allemande pour ceux qui veulent que la Grèce sorte de la zone euro.

"L'alternative à cet accord ne serait pas une sortie provisoire de la zone euro voulue et organisée par la Grèce mais un chaos prévisible", a dit Angela Merkel, visant son propre ministre des Finances, qu'elle va pourtant faire ovationner.

Un vote à contre-courant

Wolfgang Schaüble voulait le Grexit. Il doit défendre un accord auquel il ne croit pas. "C'est la dernière tentative pour accomplir une tâche extraordinairement difficile", a assuré le ministre.

À l'intérieur du Bundestag, l'opposition, très minoritaire, a tenté de contre-attaquer. "M Schaüble, vous détruisez l'idée européenne", a ainsi affirmé Gregor Gysi, président du groupe Die Linke.

Le scrutin était joué d'avance. Le "oui" l'emporte très largement. Un vote à contre-courant. Encore ce matin, un sondage indiquait qu'une courte majorité des Allemands refusent toute nouvelle aide à la Grèce.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne