Grèce : la fin de l'ère Alexis Tsipras

FRANCE 2

Les élections législatives anticipées se sont déroulées dimanche 7 juillet en Grèce. Les premiers résultats annoncent la défaite du Premier ministre sortant Alexis Tsipras. En direct d'Athènes, Alexia Kefalas revient sur les raisons de la fin d'une ère débutée en 2015.

Élu en 2015 avec son parti Syriza, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a reconnu sa défaite aux élections législatives anticipées qui se sont déroulées dimanche 7 juillet. La fin d'une ère de quatre ans. "Alexis Tsipras même s’il avait été élu il y a quatre ans avec un message d'espoir de protection des classes moyennes et de baisse des impôts, a tourné le dos à ses engagements", explique la journaliste Alexia Kefalas en direct d'Athènes (Grèce).

Un vote sanction pour tourner la page de l'austérité

"Il a imposé des cures d'austérité sévères allant même au-delà de ce qu'imposaient les créanciers du pays, l'Union européenne et le Fonds monétaire international", détaille la journaliste. "Résultat, les Grecs saignés ne voient pas la reprise économique comme la croissance qu'affiche le pays ou les excédents budgétaires primaires. Ils ont voulu le sanctionner une première fois pendant les Européennes et maintenant avec les législatives en donnant une large victoire au candidat conservateur", conclut Alexia Kefalas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne