Grèce : des gynécologues aident les femmes précaires

FRANCEINFO

Il y a quatre ans, des gynécologues grecs ont créé une association pour assister les femmes les plus précaires et les soulager financièrement durant leur grossesse.

Un bateau nommé Fée sillonne la mer Égée. À son bord, le commandant Stefanos Chandakas, un gynécologue. Deux fois par an, il rend visite à ses patientes dans les îles isolées. En 2015, la Grèce traverse une grave crise économique. Il fonde alors Hope Genesis avec des collègues médecins. "Nous sommes déjà un groupe de 50 gynécologues bénévoles. Notre credo : la maternité est un droit, et non pas un privilège", explique Stefanos Chandakas.

La Grèce a l'un des taux de natalité les plus faibles d'Europe

En Grèce, une grossesse coûte entre 4 000 € et 6 700 €. Cet argent, Petra ne l'a pas. Mais elle a décidé d'avoir un deuxième enfant parce que Hope Genesis paie tous les frais. Les dépenses sont énormes, aussi bien les frais de transport, l'hospitalisation, les examens, et l'accouchement. Avec 1,3 enfant par femme, la Grèce a l'un des taux de natalité les plus bas d'Europe. Une situation alarmante, car le pays vieillit.

Vous êtes à nouveau en ligne