En Grèce, les retraités sont les premières victimes de la crise

FRANCE 2

Ce 22 juin, un sommet crucial concernant l'avenir de la Grèce se tient à Bruxelles. France 2 revient sur les retraités grecs, qui ont déjà beaucoup été mis à contribution dans les plans d'économies.

Un sommet se tiendra lundi 22 juin en soirée à Bruxelles au sujet de la Grèce. Dans ce pays, les retraités ont largement été mis à contribution depuis le début de la crise. Les plus grosses pensions par exemple ont été amputées de 44%, les autres de 20%. Ils considèrent qu'ils ont assez donné, d'autant qu'ils aident souvent leurs enfants et petits-enfants qui sont au chômage ou vivent de petits boulots. À Athènes, l'argent est devenu le principal sujet de discussion des retraités. En Grèce, 45% d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté, presque un sur deux.

"Condamnés"

"400 euros par mois, c'est ce que j'ai. Est-ce que quelqu'un peut vivre avec seulement 400 euros ? Entre l'eau et l'électricité, je ne peux pas m'en sortir. La Grèce est endettée jusqu'au cou, nous sommes condamnés", confie un ancien chauffeur de taxi. Sa pension a chuté depuis cinq ans. Les anciens fonctionnaires, eux, s'en sortent mieux avec environ 950 euros par mois, une somme qui sert souvent à entretenir toute une famille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne