En Grèce, les retraités attendent le référendum avec inquiétude

FRANCE 3

Le gouvernement grec est allé jusqu'au bout pour refuser de nouvelles mesures d'économies, notamment sur les retraites.

L'Europe et le FMI considèrent que les retraites en Grèce coûtent trop cher. Les Grecs, eux, estiment qu'elles sont déjà insuffisantes pour vivre décemment. C'est ce que montre le reportage de France 3.
Aphrodite touche 470 euros de retraite plus une allocation de 230 euros que lui verse le gouvernement. Ce petit complément que le FMI voudrait lui retirer, Alexis Tsipras s'est engagé à le verser coûte que coûte.

Coupes dans les retraites les plus élevées

Aphrodite, se sentant concernée, a donc suivi, jour après jour, les discussions à Bruxelles et a appris à reconnaître les visages de ceux qui ont son avenir entre les mains et notamment celui de Christine Lagarde qu'elle "déteste". Le seul qui trouve grâce à ses yeux c'est son Premier ministre qui a tenu bon jusqu'au bout. Les retraités sont d'ailleurs au premier rang des manifestations quotidiennes devant le Parlement. Le gouvernement grec a déjà accepté de couper les pensions des retraités les plus aisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne