Référendum en Grèce : revivez la journée de vote et la victoire du "non"

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, participe au référendum dans un bureau de vote d\'Athènes, le 5 juillet 2015.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, participe au référendum dans un bureau de vote d'Athènes, le 5 juillet 2015. (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)

Le "non" l'emporte largement après dépouillement de plus de 90% des bulletins. 

Jour J en Grèce, où les électeurs se sont prononcés par référendum sur les propositions des créanciers du pays, dimanche 5 juillet. Faut-il dire "oui" et retourner à la table des négociations ? Faut-il dire "non" pour imposer une autre voie, au risque de provoquer la sortie de l'euro ? C'est tout l'enjeu de cette journée à suivre en direct sur francetv info, grâce notamment à notre envoyée spéciale Elise Lambert.

Le "non" donné en tête. Selon le ministère de l'Intérieur, le "non" est en tête avec un peu plus de 61% alors que plus de 90% des bureaux de vote ont été dépouillés. Plusieurs sondages publiés à l'issue du référendum, à 18 heures, donnaient également le "non" en tête. 

Alexis Tsipras qui sort renforcé de ce référendum, a appelé à une forme d'union nationale en Grèce pour poursuivre les négociations, affirmant ne pas prendre le résultat comme une volonté de "rupture avec l'Europe".

Angela Merkel sera à Paris lundi. Alors que l'Elysée annonce que François Hollande doit rencontrer demain soir Angela Merkel à Paris, la chancellerie allemande indique que"l'entretien avec le président français et le dîner qui suivra seront consacrés à une analyse commune de la situation". Les deux dirigeants veulent un sommet de la zone euro sur la Grèce mardi.

00h04 : Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, juge "très regrettable" (en anglais) l'issue du référendum pour l'avenir de la Grèce. Il doit s'entretenir demain avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi et le président du Conseil européen Donald Tusk.

23h56 : Lors d'un entretien avec Alexis Tsipras, le président grec Prokopis Pavlopoulos a indiqué que la Grèce "a été et sera toujours membre de l'Union européenne et de la zone euro", selon le quotidien grec Kathimerini.

23h53 : "La démocratie est plus importante que tout arrangement de devises", estime Paul Krugman, dans un éditorial publié dans le New York Times (en anglais). L'ancien Prix Nobel d'Economie estime même que "l'Europe a gagné", avec la victoire du "non".

23h50 : Autant dire que le résultat du référendum est fraîchement accueilli en Allemagne. La chancelière Angela Merkel est restée silencieuse, mais le vice-président du groupe conservateur CDU-CSU au Bundestag, Michael Fuchs, estime qu'Alexis Tsipras a provoqué un "désastre" et qu'il devait maintenant "ramasser les morceaux".

23h39 : Alors que le dépouillement est toujours en cours, l'issue du référendum ne fait plus de doute depuis un moment. Rappelons que le président du Conseil européen, Donald Tusk, a annoncé la convocation d'un sommet de la zone euro à Bruxelles, mardi à 18 heures.

00h08 : Les résultats définitifs se sont attendre. Le rythme des dépouillements a ralenti. Actuellement, 94,73% des bureaux de vote ont été dépouillés et le "non" l'emporte avec 61,31%, indique le ministère grec de l'Intérieur.

23h30 : Une journaliste rapporte sur Twitter que des débordements sont en cours à Exarkia, un quartier d'Athènes.

23h22 : La victoire du "non" n'est pas seulement célébrée à Athènes, la capitale. Elle est également fêtée à Thessalonique.





(SAKIS MITROLIDIS / AFP)

23h18 : Félicitations Alexis Tsipras et bravo les Grecs, vous pouvez être fiers.

23h18 : Bonsoir, félicitations au peuple grec qui vient, par ce référendum, de donner un bon exemple à l'Europe.

23h18 : Arrêtons de les aider continuellement !!

23h18 : Une occasion pour l'Europe de ne pas tolérer l'arrogance du premier ministre grec.

23h18 : La victoire du non lors du référendum grec continue de vous diviser profondément dans les commentaires.

23h10 : "La Commission européenne prend acte et respecte le résultat du référendum en Grèce", indique-t-elle dans un communiqué.

23h06 : De nouvelles photos de la place Syntagma, en face du Parlement grec, à Athènes, viennent de nous parvenir. Les partisans du "non" y sont rassemblés pour fêter leur victoire.





(LOUISA GOULIAMAKI / AFP)



(LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

23h04 : Le président du Conseil européen Donald Tusk confirme la tenue d'un sommet de la zone euro, mardi à Bruxelles, après la victoire du "non" au référendum grec.

23h00 : Martin Schulz, président du Parlement européen, confirme sur BFMTV qu'il va y avoir un sommet de la zone euro mardi. Il a été réclamé par la chancelière allemande Angela Merkel et François Hollande qui se sont entretenus au téléphone tout à l'heure.

22h58 : "Le Premier ministre Alexis Tsipras pense être en meilleure position pour les négociations, mais je pense qu'il se trompe. Il y a 18 autres membres de l'UE qui étaient d'accord avec les propositions [formulées aux Grecs]. Les Grecs ont dit non, c'est la démocratie. Il appartient maintenant au gouvernement grec de faire des propositions qui arrivent à convaincre les autres gouvernements européens (...). Je pense que le quotidien des Grecs va empirer de jour en jour."

Le président du Parlement européen Martin Schulz commente la victoire du "non" au référendum grec.

22h52 : Les Français aussi ont dit non à l'Europe, et par un tour de passe passe on est toujours là. L'avenir nous dira s'il y aura un effet boomerang.

22h52 : A nos amis les Grecs : nous aussi, nous avions voté non, mais pour quel résultat !

22h53 : Vous êtes nombreux dans les commentaires à mettre en garde les Grecs, rappelant que la France avait voté "non" lors du référendum de 2005 sur un traité établissant une Constitution pour l'Europe

22h50 : A Athènes, les partisans du "non" continuent de célébrer leur victoire sur la place Syntagma, en face du Parlement grec, comme le rapporte une journaliste sur place.

22h43 : Un ministre slovaque estime que le "non" au référendum grec fait de la sortie de la Grèce de la zone euro un "scénario réaliste".

22h41 : Laissons les Grecs assumer leur futur sans l'aide de l'Europe.

22h41 : Les Grecs veulent le beurre et l'argent du beurre !

22h40 : Dans les commentaires, si certains félicitent le peuple grec pour avoir voté "non", d'autres sont plus critiques.

22h42 : "Le pays a besoin plus que jamais d'unité, de solidarité, d'entente et de soutien mutuel pour affronter les difficultés. A partir de demain, nous continuons tous ensemble pour un accord, avec une alliance du peuple."

Le Premier ministre Alexis Tsipras appelle à l'union nationale, après le référendum.

22h36 : "Il n'y a pas de solution facile. Il y a des solutions justes, des solutions viables. Avec cette décision courageuse et historique d'aujourd'hui, le peuple grec a modifié la question du dialogue en Europe. La question de la sortie de l'Europe n'a jamais été posée. En revanche, nous souhaitons une Europe démocratique et solidaire."

Le Premier ministre Alexis Tsipras s'adresse aux électeurs grecs, après la victoire du "non" au référendum grec.

22h35 : "Je souhaite vous remercier tous du fond du cœur, quel que soit votre vote."

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'adresse aux électeurs grecs, après la victoire du "non" au référendum grec.

22h29 : Alors que 84% des bureaux de vote sont dépouillés, la résidence du Premier ministre grec est prise d'assaut par les journalistes. Alexis Tsipras doit prendre la parole dans les minutes à venir.

22h27 : A Athènes, la place Syntagma, en face du Parlement grec, est noire de monde, des partisans du non au référendum. Un journaliste partage une photo sur Twitter.

22h23 : François Hollande s'est entretenu avec le président du Conseil européen Donald Tusk, le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker et avec le président du Parlement européen Martin Schulz, annonce l'Elysée.

22h21 : Alors que les électeurs grecs ont voté choisi majoritairement de voter non au référendum, notre journaliste Fabien Magnenou revient sur les conséquences de ce résultat.




(LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

22h18 : Le quotidien Libération dévoile sa une, marquée par la victoire du "non" au référendum grec.

Vous êtes à nouveau en ligne