Gaza : vers un cessez-le-feu de 12 heures samedi

(Selon les secours à Gaza, 866 Palestiniens tués depuis le 8 juillet © Maxppp)

Une pause dans les combats se mettait en place vendredi soir. Selon les Etats-Unis, le principe d’une trêve partielle pour samedi matin était accepté par Israël. Le Hamas aurait donné son accord.

Il était bien question de pause ces dernières heures sur la scène diplomatique, mais toujours pas de cessez-le-feu mettant fin au conflit entamé le 8 juillet entre Israël et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, en visite au Caire a échoué sur ce point d’une trêve durable, mais il semble qu’un arrêt provisoire des hostilités soit en passe d’être conclu. Par ailleurs, des discussions internationales vont être menées à Paris, ce samedi.

Israël aurait donné son accord sur  un "cessez-le-feu humanitaire", sans plus de confirmation. De son coté, le Hamas a fait savoir qu’il "acceptait un cessez-le-feu de 12 heures ". Toutefois, il restait des divergences sur les horaires. Le mouvement islamiste palestinien faisait référence à un top départ à 8h heures locales, tandis qu’’il était question en Israël d’une pause une heure plus tôt.

Une réunion internationale à Paris

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, doit se rendre à Paris ce samedi, pour assister à une réunion internationale sur la situation à Gaza. La rencontre regroupera le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et ses homologues américain, qatari, turc et de l'Union européenne. D’abord prévue à 9h (heure locale) au Quai d'Orsay, la réunion a été repoussée de deux heures.

En attendant un hypothétique cessez-le-feu, les combats se sont poursuivis vendredi dans la bande de Gaza. Selon un bilan des secours, 866 Palestiniens ont été tués et 5.730 autres blessés en 18 jours d'opérations. 

Vous êtes à nouveau en ligne