Gaza : Israël et le Hamas acceptent un cessez-le-feu "permanent"

(Mardi, à l'aube, des immeubles comptant des dizaines d'appartements ont été détruits à Gaza © Maxppp)

Au cinquantième jour des combats, un accord pour un cessez-le-feu permanent a été trouvé mardi entre le Hamas et Israël, dans la bande de Gaza, a annoncé la médiation égyptienne. Il devait entrer en vigueur à 18 heures.

Peut-être la fin de 50 jours de violences au Proche-Orient. Israël et le Hamas ont accepté mardi "un nouvel appel de l'Egypte à un cessez-le-feu global et réciproque",  a annoncé la médiation égyptienne. Un peu plus tôt, une source gouvernementale israélienne avait indiqué que l'Etat hébreu avait "accepté, une fois de plus, la proposition égyptienne d'un cessez-le-feu sans condition et illimité dans le temps". Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait aussi indiqué qu'un accord avait été trouvé entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Le cessez-le-feu devait entrer en vigueur à 18h heure française. Il prévoit l'ouverture immédiate des points de passage entre Israël et l'enclave palestinienne pour "l'entrée rapide de l'aide humanitaire, des secours et des moyens de reconstruction", a annoncé la médiation égyptienne.

L'accord prévoit aussi le droit de pêcher en mer pour les Palestiniens "jusqu'à six milles marins", au lieu de trois actuellement, et "la poursuite des négociations indirectes (au Caire) sur les autres sujets dans un délai d'un mois à compter du début du cessez-le-feu", selon un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères."Une victoire pour la résistance", selon le Hamas

Moussa Abou Marzouq, le numéro deux du Hamas en exil qui participait aux négociations en vue d'un cessez-le-feu au Caire, a indiqué sur sa page Facebook que l'accord était "une victoire pour la résistance".  Des milliers de Palestiniens ont célébré dans les rues de Gaza l'entrée en vigueur du cessez-le-feu. Mardi, des roquettes palestiniennes se sont abattus sur l'Etat hébreu tandis que les drones israéliens poursuivaient leurs raids meurtriers, notamment sur une des plus hautes tours résidentielles de Gaza, tuant six Palestiniens et faisant plusieurs blessés.

Le cessez-le-feu met fin à 50 jours de violences, ponctués de trêves temporaires régulièrement interrompues. Le précédent avait duré neuf jours, début août. Les combats ont fait plus de 2.130 morts côté palestinien et 68 côté israélien.