Les cartes de vœux ont encore du succès

FRANCE 3

À l'heure des messages virtuels, certains continuent d'envoyer une carte bien réelle pour la nouvelle année. Une équipe de France 3 a visité une entreprise spécialisée dans le Limousin.

Loin d'internet et de la messagerie instantanée, c'est un voyage vers une autre époque. À Saint-Léonard-de-Noblat (Vienne), le moulin du Got fait revivre la tradition des cartes de vœux. Comme au XVe siècle, le papier se fabrique à partir de fibres de lin, de chanvre et de coton. Les machines plus récentes ont connu l'ère de l'industrialisation, et la seule concession faite à la modernité est que l'eau n'est plus puisée dans la rivière. En dehors de ça, le savoir-faire et le rythme n'ont pas changé.

Un savoir-faire et un rythme d travail

La production se veut donc artisanale, et feuille à feuille. "Il nous faut une journée pour faire 100 feuilles de papier. Ensuite, on presse et on monte tout au séchoir, et on laisse tout sécher tranquillement. Il nous faut de deux à quatre jours de séchage", explique à France 3 Guillaume Félix, papetier. Le papier du moulin du Got est réputé parmi les artistes pour les aquarelles, la calligraphie, la gravure ou la lithographie. Et en période de fêtes, les cartes de vœux ont indéniablement la cote.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne