Nuit du Nouvel An : près de 140 000 policiers, gendarmes, militaires et pompiers mobilisés dans toute la France

La place de la Concorde, à Paris, le 11 décembre 2017.
La place de la Concorde, à Paris, le 11 décembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, l’ensemble du territoire national sera couvert par le dispositif Vigipirate. 

Le ministère de l'Intérieur a détaillé la répartition des forces de l'ordre dans toute la France à l’occasion de la nuit de la Saint-Sylvestre. Quelque 56 000 policiers, 36 000 gendarmes et 7 000 militaires de l’opération Sentinelle, ainsi que 39 800 sapeurs-pompiers, sapeurs-sauveteurs et démineurs, seront chargés d'assurer la sécurité en cette soirée de Nouvel An, sur tout le territoire français, annonce le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dans un communiqué publié vendredi 29 décembre.  

Au total, cela correspond à 139 400 effectifs des forces de sécurité, répartis dans toute la France. Les efforts se concentrent en particulier sur la région parisienne, où les rassemblements sont traditionnellement les plus importants, comme autour de l'avenue des Champs-Elysées, où sont attendues environ 300 000 personnes.

Les lieux de rassemblement et les infrastructures surveillés 

"La célébration du Nouvel An s’inscrit dans un contexte de menace terroriste toujours élevée", pointe le communiqué. "L’ensemble du territoire national sera ainsi couvert par le dispositif Vigipirate, en mettant l’accent d’une part sur la sécurité des grands espaces commerciaux, des lieux de rassemblement, d’autre part sur la sécurité dans les infrastructures de transports publics, particulièrement sollicités pendant les fêtes."

"Les préfets ont aussi la possibilité d’établir des périmètres de protection pour sécuriser les lieux d’affluence, tels que permis par la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme du 30 octobre 2017," détaille le communiqué du ministère de l'Intérieur.

Enfin, comme chaque année, "un accent sera également porté à la sécurité routière et de nombreuses opérations ciblées seront menées afin de dissuader les Français de conduire après avoir consommé de l’alcool ainsi que pour prévenir toute violence urbaine", conclut le communiqué. 

Vous êtes à nouveau en ligne