WikiLeaks: l'extradition de Julian Assange vers la Suède confirmée par la justice

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La Haute Cour de Londres a confirmé un précédent jugement rendu en février dernier: le fondateur de WikiLeaks, poursuivi pour une affaire de viols présumés, doit être extradé vers la Suède. Julian Assange dispose d'un dernier recours: un appel dans les deux semaines devant la Cour suprême.

Dans leurs attendus, les deux juges chargés du dossier ont rejeté les
arguments de la défense selon laquelle la demande d'extradition de l'Australien de 40 ans était “injuste et contraire à la loi”:
“On voit difficilement comment une personne peut raisonnablement être dite consentante si elle affirme qu'elle dormait, et qu'en outre, le consentement n'aurait pas été donné sans préservatif”.

Recherché en Suède pour une affaire de viol et
agressions sexuelles présumées, Julian Assange avait été arrêté en décembre au Royaume-Uni.
Un premier jugement en février avait donné le feu vert à son extradition mais ses avocats avaient fait appel.
Le fondateur de WikiLeaks est accusé par deux Suédoises d'avoir eu des
relations contraintes et non protégées en août 2010, ce qu'il a toujours démenti.

Assigné à résidence en Grande-Bretagne dans
l'attente de la décision de justice, Julian Assange, vivait depuis dans le manoir d'un ami, à deux heures
de Londres. Il était soumis à un couvre-feu et porte un bracelet électronique.

WikiLeaks et Julian Assange sont devenus célèbres à partir de novembre
2010, avec la publication de milliers de télégrammes diplomatiques confidentiels américains. Ce qui a fait du fondateur de ce site, aujourd'hui en grandes difficultés financières, la bête noire des Etats-Unis.

Vous êtes à nouveau en ligne