Vingt-cinq des 130 banques de la zone euro auraient raté les tests bancaires

Le siège de la Banque centrale européenne (BCE) à Francort (Allemagne).
Le siège de la Banque centrale européenne (BCE) à Francort (Allemagne). (MAXPPP)

Vingt-cinq des 130 banques de la zone euro auraient tests de résistance pratiqués par la Banque centrale européenne qui doit rendre public dimanche les résultats officiels. 

Vingt-cinq des 130 banques de la zone euro auraient échoué aux tests de résistance pratiqués par la Banque centrale européenne (BCE) qui doit rendre public dimanche les résultats officiels, affirme samedi 25 octobre le Daily Telegraph (article en anglais) en citant des documents internes.

Interrogée par l'AFP, la BCE a souligné que toute information sur les résultats des tests de résistance publiée avant dimanche n'était que "spéculation". L'institution s'en tient à ce qu'elle a affirmé mercredi : "Les résultats ne seront définitifs que lorsqu'ils seront considérés comme tels par le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne dimanche 26 octobre". "Jusque là, toute information de presse sur le résultat des tests est hautement sujette à caution", ajoutait la BCE.

Des banques irlandaise, italienne, grecque et autrichienne 

Selon le Daily Telegraph, près d'une banque sur cinq aurait ainsi échoué à ces tests qui visent à donner un aperçu de la capacité des banques à absorber des chocs dans des conditions de tension voire de crise, indique le quotidien britannique en se basant sur "des documents qui ont filtré". Le journal, citant "un mémo non définitif consulté par Bloomberg", ajoute que seules 10 des 25 banques concernées se verraient demander d'effectuer une recapitalisation. Ces banques seraient irlandaise, italienne, grecque et autrichienne et auront jusqu'au 10 novembre pour se recapitaliser, croit savoir le journal.

La BCE doit dévoiler dimanche le résultat d'un examen sans précédent des bilans de 130 banques européennes, étape essentielle avant la mise en place d'une union bancaire, qui devrait conclure à la solidité de la plupart. L'institution monétaire publiera dimanche à midi (heure de Paris) à Francfort le compte-rendu de son "asset quality review" (AQR), radiographie des actifs et crédits détenus par 130 banques de la zone euro (plus la Lituanie), dont l'ampleur devrait être de nature à restaurer la confiance des investisseurs.

Vous êtes à nouveau en ligne