VIDEO. Un Œil sur la planète. Suisse : "Un pays où l'on n'arrête pas de se parler"

L'économiste Stéphane Garelli, professeur à l'International Institute for Management Development (IMD), estime que la France devrait notamment s'inspirer de la Suisse dans la recherche d'un consensus social. Extrait du magazine "Un Œil sur la planète" du 2 novembre.

Y aurait-il des recettes helvétiques qui pourraient s'appliquer en France ? "Exportations, diversification de l'économie, conservation d'une base industrielle, c'est très important, et discipline fiscale", répond l'économiste suisse Stéphane Garelli au journaliste Etienne Leenhardt.

"Il y a une chose supplémentaire, c'est le consensus social. C'est un pays où l'on n'arrête pas de se parler les uns les autres. Parfois, on peut envisager de pouvoir convaincre jusqu'à la dernière personne au fond de la salle", précise ce professeur à l'International Institute for Management Development (IMD).

"Cela doit commencer à la base"

Stéphane Garelli reconnaît que ce système est "très long et très embêtant" mais "une fois que tout le monde a été consulté, la décision prise est exécutée très rapidement. Et une fois que l'on s'est mis d'accord, on s'y tient tous : syndicats, employés, patrons".

Ce professeur à l'université de Lausanne précise : "On ne va pas remettre cela en cause tous les trois ou six mois. On ne va pas avoir ce que vous avez en France et que je trouve merveilleux : la grève préventive pour avertir qu'on va faire grève. On ne connaît pas cela en Suisse. Je pense que cela doit commencer à la base."

Vous êtes à nouveau en ligne