VIDEO. Un Œil sur la planète. Suisse : "On travaille beaucoup tout en étant flexible"

Le travail bien fait et la qualité suisse sont des arguments de poids pour les firmes helvétiques lancées dans la compétition mondiale. Une entreprise de machines à café automatisées s'appuie sur des ouvriers "toujours prêts à s'adapter". Extrait du magazine "Un Œil sur la planète" du 2 novembre.

"On travaille beaucoup tout en étant très flexible, et je pense que la flexibilité est la clé de notre réussite en Suisse. Nos ouvriers sont toujours prêts à s'adapter quand nous avons beaucoup de commandes", affirme Adrian Steiner, le PDG de la société Thermoplan, qui fabrique des machines à café automatisées.

Ce n'est pas ce dirigeant d'entreprise qui a demandé à ses employés de travailler plus car "cela fait partie de notre culture" et "ils comprennent les besoins du client et réagissent par eux-mêmes. C'est exceptionnel et je dirais qu'ils réfléchissent comme des entrepreneurs".

"Ces machines font partie de moi"

"Ce n'est pas moi qui les y force, ils comprennent d'eux-mêmes, car ils ont une vision globale de la production et ils s'adaptent", précise le PDG de cette PME de deux cents personnes payées 3 200 euros par mois à l'embauche et jusqu'à 4 500 euros pour un ouvrier qualifié.

Il n'y a pas de tâches répétitives chez Thermoplan car les ouvriers font des rotations sur les chaînes de montage. "Ce qui est bien ici, c'est que le travail est varié. On a tous la possibilité d'apprendre avec des formations", explique l'un des ouvriers tandis qu'un autre affirme : "Ces machines font partie de moi et c'est comme un loisir de les construire."

Vous êtes à nouveau en ligne