VIDEO. Révélations sur le dopage en Allemagne de l'Ouest dans les années 1970

Rémi Guidicelli - France 3

Un rapport fait état d'un dopage "toléré", voire "souhaité", par les instances sportives et les pouvoirs publics, en RFA.

Un dopage organisé et politique. C'est ce que révèle un rapport rendu public par le ministère de l'Intérieur allemand, lundi 5 août, sur le sport ouest-allemand à partir des années 1970. Ces révélations pourraient ébranler une partie de la classe politique, à moins de deux mois des élections législatives. L'opposition sociale-démocrate a notamment reproché au ministre de l'Intérieur, le conservateur Hans-Peter Friedrich, de vouloir censurer les résultats de cette enquête.

Le rapport, établi par des chercheurs de l'université Humboldt de Berlin, affirme dans ses conclusions que la recherche sur les produits dopants, avec pour objectif leur utilisation, était "soit tolérée, soit souhaitée, par toutes les instances décisionnelles", tant du côté des instances sportives que des pouvoirs publics.

Il met en cause le chercheur Joseph Keul, décédé en 2000, professeur de faculté chargé de l'encadrement médical des équipes olympiques ouest-allemandes à partir de 1960, ainsi que le travail de l'Institut fédéral pour la recherche sportive, créé en octobre 1970.

Vous êtes à nouveau en ligne