VIDEO. Marine Le Pen reçue par le chef de file de l'extrême droite néerlandaise

EVN

Geert Wilders, chef de file du Parti de la Liberté (PVV), a reçu la présidente du FN au parlement néerlandais, mercredi. Ils ont conclu une alliance pour les élections européennes.

Marine Le Pen et le chef de file de l'extrême droite néerlandaise, Geert Wilders, ont conclu, mercredi 13 novembre à La Haye (Pays-Bas), une alliance en vue des élections européennes de mai 2014. Ils souhaitent unir plusieurs mouvements eurosceptiques en vue de former un groupe au Parlement européen, dans le but de "libérer" leurs pays respectifs de l'Union européenne.

Geert Wilders a qualifié l'Union européenne "d'Etat nazi". Il espère que d'autres partis "aux idées similaires" rejoindront l'initiative. Geert Wilders souhaite l'interdiction du Coran, qu'il a déjà comparé à Mein Kampf, d'Adolf Hitler. Au sujet de l'antisémitisme dont est régulièrement accusé Jean-Marie Le Pen, Geert Wilders, profondément pro-Israël, a botté en touche. "C'est Marine la chef !" a dit le chef de file du Parti pour la Liberté (PVV).

A l'extérieur du Parlement néerlandais, une vingtaine de militants "antifascistes" s'étaient rassemblés, brandissant des pancartes avec la photo de Marine Le Pen bardée d'une ligne rouge, à la manière des panneaux d'interdiction, ainsi qu'une banderole "La Haye contre le racisme".

Vous êtes à nouveau en ligne