VIDEO. La fille du roi d'Espagne entendue par un juge

S. PEREZ, R. DUROSELLE, G. OCEAN - FRANCE 2

Elle est mise en examen pour fraude fiscale.

L'affaire secoue une monarchie déjà bien affaiblie. La fille du roi d'Espagne, l'infante Cristina, a été entendue samedi 8 février par un juge de Palma de Majorque, aux Baléares. Il l'a mise en examen pour fraude fiscale.

Après avoir descendu en voiture la rampe menant au tribunal, l'infante, blonde et souriante, en veste noire, chemisier blanc et pantalon, a salué les caméras de télévision du monde entier d'un bref "Bonjour", avant d'entrer dans le bâtiment. Assise dans un fauteuil de velours rouge, dans une salle d'audition dominée par le portrait officiel de son père, le roi Juan Carlos, Cristina, 48 ans, a commencé à répondre aux questions du juge José Castro, qui instruit ce dossier explosif.

"La justice n'est pas égale pour tous"

Le magistrat soupçonne la plus jeune fille du roi d'avoir coopéré avec son mari, l'ancien champion olympique de handball Iñaki Urdangarin, mis en examen le 29 décembre 2011 et suspecté d'avoir détourné, avec un ex-associé, 6,1 millions d'euros d'argent public.

Comme elle y avait été autorisée exceptionnellement, pour raisons de sécurité, l'infante a pu gagner en voiture le tribunal. A l'écart du bâtiment cerné par la police, quelques dizaines de manifestants s'étaient rassemblés, réclamant "justice". "La justice n'est pas égale pour tous", a ainsi lancé Rafaela Garcia, une retraitée de 70 ans. "Il y a des gens qui souffrent, qui gagnent 400 euros. Eux ont assez d'argent et on dirait qu'ils en veulent encore plus. S'ils ont une conscience, ils devraient comprendre qu'il y a des gens qui ne peuvent même pas payer les livres de leurs enfants".

Vous êtes à nouveau en ligne