VIDEO. L'Eurozapping du 20 novembre

Les suites de l'affaire Greenpeace-Russie, une demande d'aministie pour l'Irlande du Nord, des fresques italiennes qui rouvrent un vieux débat. Et le parcours intrépide de la flamme olympique. Tout ça dans l'Eurozapping de ce mardi !

Suite de l’affaire Greenpeace en Russie. Soulagement pour le capitaine américain de l’Artic Sunrise, Peter Willcox : après presque deux mois de détention provisoire, il est libéré contre une caution de 45 000 euros. Quinze des trente membres de l’équipage de Greenpeace ont quitté les geôles russes. Rappelons que leur action contre Gazprom en Articque peut valoir sept ans de prison pour hooliganisme. 

En Grande-Bretagne, une proposition d’amnistie pour l’Irlande du Nord. Le procureur général d’Irlande propose d’oublier tous les crimes commis avant les accords de paix de Belfast en 1998 : 3.500 personnes ont été tuées en trente ans dans ce conflit interconfessionnel. Quinze ans après, les tensions restent palpables.

Les fresques de Priscille  en Italie. Elles relancent le débat sur l'ordination des femmes : y avait-il des femmes prêtres au début du christianisme ? Le Vatican dément. Vous pouvez participer au débat via Google Maps. Et voir ces reines des catacombes en visite virtuelle sur Internet. 

Retour en Russie. La flamme olympique affronte les grands froids et plonge dans le fleuve Amour. Son périple de 123 jours se terminera le 7 février prochain, lors de la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques à Sotchi. 

Vous êtes à nouveau en ligne