VIDEO. "Ezadeen" : "Ça a été vraiment difficile, ça a duré onze jours", raconte un migrant

ARNAUD BOUTET, GIANCLAUDIO CALDERARA / FRANCE 2

Le cargo abandonné par son équipage et chargé de quelque 360 migrants est arrivé, vendredi soir, dans le port italien de Corigliano.

L'Ezadeen, le cargo abandonné par son équipage et chargé de quelque 360 migrants est arrivé, vendredi 2 janvier au soir, dans le port italien de Corigliano. La marine militaire italienne avait initialement annoncé 450 migrants à bord, avant d'annoncer le chiffre de 360.

Le navire de 73 mètres de long, immatriculé en Sierra Leone, était destiné au transport des animaux. Mais 232 hommes, 54 femmes et 74 mineurs ont finalement été découverts. Ils ont été abandonnés par l'équipage, le moteur cassé. Tous seraient d'origine syrienne, selon les médias italiens.

Au moins cinq jours, sans manger, sans électricité

Après avoir été débarqués dans ce port du sud de l'Italie, ils ont été acheminés en cars jusque dans des centres d'hébergement pour migrants clandestins. Après leur périple, ils sont tous en bonne santé. 

"Il y avait 75 enfants à bord", témoigne l'un d'eux, devant la caméra de France 2. "Ces gens ont passé au moins cinq jours, sans manger, sans électricité. C'était vraiment très éprouvant", confirme une secouriste. "Ça a été vraiment difficile. Ça a duré onze jours", souligne l'un des clandestins. "J'ai payé 3 000 dollars", ajoute-t-il. "Moi, 7 000 dollars", ajoute l'un de ses compagnons d'infortune. Selon les garde-côtes italiens, l'Ezadeen était parti de Turquie.

Vous êtes à nouveau en ligne