VIDEO. En Roumanie, sur les pas des jeunes mendiants roms

Arnaud Boutet, Thomas Henkel / France 2

Les policiers cherchent à savoir comment sont "recrutés" en Roumanie ces enfants roms qui sont contraints de voler ou de mendier dans le métro parisien

FAITS-DIVERS Dix personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'opération de police menée mardi 25 septembre dans trois camps de Roms de Seine-Saint-Denis à la suite de suspicions de mauvais traitements sur des enfants obligés de voler. Trois autres personnes faisant l'objet de mandats d'arrêt européens, dans le cadre de cette même affaire, ont par ailleurs été arrêtées en Roumaine. L'une des équipes de France 2 s'est rendu sur place. Elle a retrouvé le village et la famille de certains d'entre eux.

Quelque 200 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour cette opération, dans le cadre d'une vaste enquête menée par la Brigade de protection des mineurs (BPM) sur commission rogatoire d'un juge de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. Elle a eu lieu dans trois camps distincts à Aubervilliers, Stains et Saint-Denis, ont encore dit les sources confirmant une information de source préfectorale. Les mêmes sources proches de l'enquête ont indiqué que cette opération était menée sous plusieurs chefs d'enquêtes: suspicions de "mauvais traitements comme l'obligation de mendier" ainsi que "traite d'êtres humains".

Vous êtes à nouveau en ligne