Vatileaks : les journalistes acquittés, 18 mois de prison pour un prélat espagnol

(Le journaliste Gianluigi Nuzzi a finalement été acquitté dans le procès du Vatileaks © Fabio Frustaci / EIDON/MAXPPP)

Les deux journalistes ont divulgué des informations sur des malversations financières au sein du Vatican. Ils ont finalement été acquittés par la justice du micro-Etat. En revanche, le prélat espagnol qui dirigeait le département dont sont issus les documents compromettants écope de 18 mois de prison.

Soulagement pour les deux journalistes à l’origine du scandale Vatileaks II. La justice vaticane les a acquittés dans un procès sur la divulgation d’informations confidentielles. Gianluigi Nuzzi et Emiliano Fittipaldi avaient révélé dans leurs ouvrages Chemin de croix et avarice les malversations financières et la corruption au Vatican ainsi que les oppositions internes aux réformes du Pape François.

18 mois de prison pour le prélat espagnol

Ils ont été poursuivis devant la justice, une atteinte à la liberté de la presse selon eux, en parfaite contradiction avec la volonté de transparence de l’actuel souverain pontife. La justice vaticane s’est dite incompétente pour leur cas, mais elle a en revanche condamné à 18 mois de prison le prélat espagnol qui dirigeait une commission sur les finances du Vatican à l'origine des documents divulgués.

Francesca Chaouqui qui faisait partie de cette même commission, au cœur du scandale, écope elle de dix mois de prison avec sursis. L’affaire embarrassait depuis des mois le Pape François et brouillait son image d’ouverture et de dialogue

Vous êtes à nouveau en ligne