Une eurodéputée contre l'arrivée d'un "gaz mortel" dans les voitures

France 3 Alsace

Michèle Rivasi proteste contre l'introduction d'un nouveau fluide dans les climatisations des véhicules européens. Selon elle, ce produit s'enflamme facilement et se révèle très toxique voire mortel.

Il s'appelle le "1234yf". Ce fluide censé être utilisé, dans les semaines à venir, dans les circuits de climatisation des véhicules européens déclenche la colère de Michèle Rivasi. La députée européenne Europe écologie a d'ailleurs décidé de protester mardi 17 janvier devant le Parlement européen à Strasbourg contre l'arrivée programmée de ce nouveau "gaz mortel"

L'Union européenne doit en effet introduire sur le continent ce nouveau fluide afin de réduire les émanations de gaz à effet de serre, conformément à une directive européenne de 2006. Mais s'il diminue effectivement de 98 % l'impact sur l'environnement, ce nouveau produit est très dangereux. Il s'enflamme facilement à 400 degrés, une température très vite atteinte en cas d'accident suivi d'un incendie.

"Et surtout, au contact de l'eau, il provoque de l'acide fluorhydrique", qui se révèle particulièrement toxique et corrosif "au niveau de la peau", souligne l'eurodéputée. Selon Europe 1.fr, "en cas de contact avec la peau, la réaction est indolore, mais la substance pénètre dans l'organisme et attaque le système nerveux". Le site de la radio ajoute que "sans un traitement rapide et efficace, la mort peut survenir au bout de quelques jours".

L'eurodéputée appelle la Commission européenne à ne pas homologuer ce nouveau fluide.

Vous êtes à nouveau en ligne