Une épave presque intacte d'un sous-marin de la première guerre mondiale retrouvée en Belgique

L'état général de l'engin laisse penser que les corps de ses vingt-trois passagers se trouvent toujours à l'intérieur.

L'engin embarquait 23 personnes et restait introuvable depuis un siècle. L'épave d'un sous-marin allemand de la première guerre mondiale a été découverte en mer du Nord au large des côtes belges, ont annoncé mardi 19 septembre les autorités de Flandre occidentale, la province du littoral.

C'est un chercheur belge, passionné d'archéologie maritime, qui a découvert l'épave cet été à une trentaine de mètres de fond au large d'Ostende. "Tous les volets sont toujours fermés. Cela indique que l'épave n'a pas été découverte avant et que, d'autre part, les 23 membres d'équipage sont encore dans l'épave", a indiqué le gouverneur de Flandre occidentale lors d'une conférence de presse.

Durant la guerre, la marine allemande a utilisé le port de Zeebruges comme base de stationnement pour ses U-boots. Pour bloquer la flotte allemande dans le port et la neutraliser, les Britanniques avaient décidé en avril 1918 de saborder certains de leurs navires de guerre à l'entrée du chenal, ce qui est resté comme un épisode célèbre du conflit en Belgique. Depuis la fin du conflit, onze sous-marins ont été retrouvés dans les eaux territoriales belges.