Un intrus a volé les clés de la Tour de Londres

La Tour de Londres (Royaume-Uni), le 14 mars 2012.
La Tour de Londres (Royaume-Uni), le 14 mars 2012. (MANUEL COHEN / AFP)

Il s'est introduit la semaine dernière dans le célèbre monument britannique qui abrite les joyaux de la Couronne. 

Les bijoux de la Couronne britannique sont-ils menacés par un Robin des bois moderne ? Ou simplement par un mauvais farceur ? La police britannique a annoncé, mardi 13 novembre, avoir ouvert une enquête afin de déterminer comment un homme a pu s'introduire dans la Tour de Londres et voler un jeu de clés du monument historique. Un intrus a en effet été surpris en train de pénétrer dans ce haut lieu touristique au petit jour le 6 novembre.

Les joyaux de la Couronne sont saufs

La tour a été construite par Guillaume le Conquérant dans les années 1080 et a servi de demeure à différents monarques britanniques, mais aussi de lieu d'exécution et de prison. Elle est aujourd'hui une des principales attractions touristiques de la capitale britannique et abrite les joyaux de la Couronne, des bagues, épées, sceptres, diadèmes... portés par les souverains du royaume. Que leurs admirateurs se rassurent cependant : les serrures des ponts-levis et salles de la tour ont été changées depuis.

La tour a déjà subi les assauts de visiteurs indésirables : un jeune garde avait déjoué une audacieuse tentative de vol des joyaux de la Couronne, en 1671, des voleurs ayant essayé de s'enfuir avec les bijoux cachés sous leurs capes et dans leurs pantalons.

Vous êtes à nouveau en ligne