Ukraine : Arseni Iatseniouk nommé Premier ministre

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'ancien ministre de l'Economie et opposant Arseni Iatseniouk a été désigné mercredi par le conseil "euro-maïdan" pour prendre la tête du nouveau gouvernement d'union nationale en Ukraine après la destitution du président Viktor Ianoukovitch.

Après la destitution
samedi du président Viktor Ianoukovitch, les nouvelles autorités ukrainiennes ont
désigné mercredi un gouvernement d'union nationale qui rassemble plusieurs
personnalités issues du mouvement de contestation dont les nominations doivent
encore être entérinée au Parlement ce jeudi.

Parmi eux, l'ancien ministre
de l'Economie et des Affaires étrangères, Arseni
Iatseniouk. A 39 ans, ce pro-européen, membre du parti de l'égérie de la Révolution orange, Ioulia Timochenko, a été choisi pour le prendre le poste de Premier ministre, la présidence de l'Etat étant assurée à titre temporaire par le nouveau président du parlement, Oleksander Tourtchinov.

L'Ukraine toujours instable après le renversement d'Ianoukovitch

Arseni Iatseniouk, qui doit encore recevoir la confiance du Parlement, aura la tâche difficile de diriger le pays avant l'élection présidentielle anticipée prévue le 25 mai. Une Ukraine qui risque le défaut de paiement et où la paix civile reste fragile après le renversement de Viktor Ianoukovitch. 

Loin de la capitale, une partie des ukrainiens
de l'Est ont en effet le sentiment qu'on ne leur donne pas voix au chapitre et qu'on les
méprise. En Crimée, république autonome d'Ukraine en proie à des tensions séparatistes, des affrontements ont même eu lieu mercredi à Simféropol entre
défenseurs du nouveau pouvoir et manifestants pro-russes.

Mercredi soir, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a annoncé que les Etats-Unis allaient garantir un prêt à hauteur d'un milliard de
dollars à l'Ukraine. Il estime également qu'une intervention militaire de la Russie
serait "une grave erreur ". Déclaration faite après que Moscou a déclenché mercredi des manouvres
militaires de ses troupes basées dans cette zone du globe.

►►► A LIRE AUSSI |  Poutine place les forces du District militaire Ouest "en état d'alerte"

Vous êtes à nouveau en ligne