UE : les exigences de la Grande-Bretagne

FRANCE 2

David Cameron a présenté ce 10 novembre une liste d'exigences sur la refonte des relations de son pays avec ses partenaires européens.

"La réponse à tous les problèmes, c'est parfois moins d'Europe". Cette phrase du Premier ministre britannique David Cameron ce mardi 10 novembre n'est pas passée inaperçue. Il a demandé aux acteurs européens un accord "clair et irréversible, pour ne plus nous obliger à accepter une Europe qui rogne notre souveraineté".

Veto, pas de renflouement, baisse des allocations...

Le gouvernement britannique demande d'abord plus de souveraineté : quand l'UE vote une loi, le parlement britannique, comme d'autres, pourraient poser un veto, et donc ne pas appliquer la directive. Cameron veut également que les pays de la zone euro ne dictent pas leur loi aux pays qui ont gagné leur monnaie, comme par exemple les obliger à renflouer les pays en crise comme la Grèce. Il souhaite enfin limiter l'immigration intra-européenne, et réduire les allocations sociales des autres Européens qui viennent chercher du travail au Royaume-Uni.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne