TVA à 7% : les professionnels de la restauration considèrent leurs engagements "caducs"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est l'une des mesures de rigueur annoncées par François Fillon aujourd'hui : le relèvement de la TVA à taux réduit, de 5,5 à 7%, pour tous les produits et services. En première ligne, le secteur de la restauration a vivement protesté, se réservant "la possibilité de ne pas mettre en œuvre tous les engagements prévus", en matière d'emploi, de salaires et de prix...

Ils avaient arraché de haute lutte une TVA à taux réduit - le passage de 19,6 à 5,5% le 1er juillet 2009. En contrepartie, les patrons de restaurant avaient pris un certain nombre d'engagements : créer des emplois, augmenter les salaires, baisser les prix...

Les huit syndicats du secteur (Fagiht, CPIH, GNC, Snarr, SNRPO, SNRTC, Synhorcat, Umih) estiment à 50.000 les emplois créés depuis la baisse de la TVA, à 60.000 le nombre de postes sauvegardés.

Tout cela a-t-il volé en éclat aujourd'hui ? En annonçant une (légère) hausse du taux de TVA, de 5,5 à 7%, François Fillon a mis le feu aux poudres.

Dans un communiqué, l'ensemble des organisations professionnelles de la restauration annonce se réserver "la possibilité de ne pas mettre en œuvre tous les engagements prévus" . Ils font notamment allusion aussi à la prime TVA, une prime annuelle pouvant atteindre 500 euros par salarié.

Vous êtes à nouveau en ligne