Turquie : toujours des affrontements après l'évacuation du parc Gezi

(Murad Sezer Reuters)

La police bloque ce dimanche tous les accès aux sites de la contestation. Les stations de métro et les accès à certains ponts ont été fermés. Mais quelques dizaines de manifestants continuent à affronter les forces de l'ordre dans les rues autour de la place Taksim. L'évacuation en force du parc Gezi samedi soir n'a pas mis fin à la crise.

Le Premier ministre Erdogan avait lancé samedi après-midi un ultimatum aux manifestants. Il leur demandait d'évacuer Taksim avant ce dimanche. Mais il a pris les devants avec une intervention des forces de l'ordre dés ce samedi soir,  non seulement sur cette place, mais dans le parc Gezi où tout a commencé à la fin du mois de mai autour de centaines d'arbres qui devaient être abattus.

Les affrontements qui ont duré une partie de la nuit se prolongent dans certaines rues. Selon Solidarité Taksim, la coordination des manifestants, des "centaines" de personnes ont été blessées lors de l'intervention des forces de l'ordre. Le gouverneur d'Istanbul Huseyin Avni Mutlu a évalué le nombre des blessés à 29. Antoine Giniaux, l'envoyé spécial de France Info cite des sources médicales qui font état de 70 blessés.

Un meeting des partisans d'Erdogan est attendu dans l'après-midi.

Vous êtes à nouveau en ligne