Après le double attentat d'Ankara, 10 000 personnes manifestent contre le régime en Turquie

Des Turcs manifestent, le 10 octobre 2015 à Ankara (Turquie), après le double attentat-suicide qui a visé une manifestation pro-kurde quelques heures plus tôt.
Des Turcs manifestent, le 10 octobre 2015 à Ankara (Turquie), après le double attentat-suicide qui a visé une manifestation pro-kurde quelques heures plus tôt. (SERTAC KAYAR / REUTERS)

Au moins 95 personnes ont été tuées et 246 blessées lors d'un double attentat-suicide qui a visé des militants proches de la cause kurde venus dénoncer la reprise du conflit.

"Nous connaissons les meurtriers""Erdogan meurtrier"... Quelque 10 000 personnes ont manifesté, samedi 10 octobre au soir, à Istanbul pour dénoncer la responsabilité du gouvernement islamo-conservateur dans le double attentat meurtrier qui a visé samedi matin un rassemblement pour la paix organisée par l'opposition prokurde à Ankara, samedi matin.

Le plus grave attentat de l'histoire turque. L'attaque a fait au moins 95 morts et 246 blessés. Elle est la plus grave jamais commise dans le pays. Le gouvernement turc a décidé de décréter trois jours de deuil national.

 L'opposition prokurde visée. Le double attentat a visé une manifestation organisée par l'opposition prokurde à trois semaines des élections législatives anticipées. Des milliers de militants venus de toute la Turquie étaient rassemblés pour dénoncer la reprise du conflit entre Ankara et les rebelles kurdes.

Une attaque suicide. Deux fortes explosions ont secoué les alentours de la gare centrale d'Ankara. L'attentat a très probablement été perpétré par deux kamikazes, a confirmé le Premier ministre Ahmet Davutoglu.

 

Vous êtes à nouveau en ligne