Travailleurs détachés : Emmanuel Macron revient sur sa position

FRANCEINFO

Défenseur du statut de travailleur détaché pendant sa campagne, Emmanuel Macron désire aujourd'hui lutter contre ses dérives.

Emmanuel Macron muscle son discours. Pendant sa campagne, le candidat Macron avait pris la défense de la directive européenne du statut de travailleur détaché. Ce statut permet à un travailleur employé dans un état membre d'être détaché pour aller travailler dans un autre État membre de l'Union européenne.

Rétropédalage

Deux mois plus tard, le président Macron revient sur ses propos. Un travailleur détaché touche le salaire minimum de son pays d'accueil, mais les cotisations sociales à verser sont celles de son pays d'origine. Ce système avantageux pour les entreprises entraîne des dérives qu'Emmanuel Macron tient à combattre. L'objectif est d'avoir "un vrai marché ouvert des travailleurs en fonction de leur mérite, pas parce qu'il y a des travailleurs qui coutent beaucoup moins cher dans certains pays que dans d'autres" a-t-il déclaré. Cette ambition se heurte aux pays d'Europe de l'est, d'où proviennent la plupart des travailleurs détachés. Dès mercredi 23 août, le président de la République cherchera parmi eux de nouveaux alliés.

Vous êtes à nouveau en ligne